Parkings d'entreprise et bornes de recharge

Des parkings d'entreprise avec bornes de recharge pour voitures électriques d'ici 2025

La LOM : des distinctions en fonction des entreprises

Comme les nouveaux immeubles résidentiels, dont la compatibilité avec des installations de charge pour voiture électrique figurent désormais parmi les obligations du cahier des charges, les entreprises doivent elles aussi adapter leurs infrastructures à la technologie de recharge automobile. En la matière, la LOM fait la distinction entre les bâtiments neufs et anciens, mais aussi entre les PME et les très grosses entreprises. Lorsque la société en question emploie moins de 250 personnes et génère moins de 50 millions d'euros de chiffre d'affaire par an, elle échappe pour l'instant à toute obligation en matière d'adaptation de ses infrastructures déjà existantes aux véhicules électriques (et hybrides rechargeables).

Installation de borne : des travaux à prévoir pour les grandes entreprises

Pour les plus grandes sociétés en revanche, la LOM prévoit l'obligation d'équiper d'ici 2025 au moins une place de stationnement sur 20 en infrastructure de recharge, qu'il s'agisse d'un immeuble ancien ou actuellement en construction. Avec un seul motif dérogatoire possible quand il est question d'un immeuble ancien : lorsque le montant des travaux d'installation de ces bornes électriques dépasse un seuil trop important ! Alors la société pourra aménager ces travaux de façon à ce que le coût d'adaptation du réseau électrique ne soit pas démesuré. Il sera ainsi possible de décaler dans le temps l'installation d'une partie des bornes, mais ce uniquement dans ce cas de figure. Autrement, pour 100 places de stationnement par exemple, cinq d'entre elles devront être équipées d'un point de recharge automobile.

Retour