- Télématique embarquée: Les flottes françaises encore frileuses -

Qu’en est-il en 2020 des habitudes prises par les flottes françaises en matière de télématique ? Comment se situent-elles par rapport à la moyenne européenne ? Quels freins demeurent ? Le Règlement sur la protection des données personnelles (RGPD) contribue-t-il à rassurer les utilisateurs ? Éléments de réponses.

Les outils de télématiques englobent de multiples objectifs.

Les outils de télématiques englobent de multiples objectifs.

La télématique (boîtiers embarqués, applications pour smartphones avec coaching en temps réel, etc.) au service des flottes poursuit des vocations diverses. Elle permet de connaître en temps réel la position des véhicules du parc, et de suivre leurs kilométrages et leurs éventuels signes d’usure mécanique afin d’anticiper si besoin les passages à l’atelier.

Les boîtiers ou applications embarquées servent également à analyser la consommation en carburant et le comportement au volant, à sensibiliser les salariés à l’éco-conduite (notamment sur la base des données remontées du véhicule, qui peuvent signaler les accélérations vives ou les freinages brusques par exemple). La télématique peut d’ailleurs à ce titre être utilisée comme un outil contribuant à prévenir les risques routiers au travail.

Retour